AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Aaron - Si l'amour est une chienne, t'es la plus grosse des salopes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Fondatrice

. :

Je suis à Los Angeles depuis le : 22/07/2016 et j'ai déjà posté : 100 messages et gagné : 191 points. Sur le net mon pseudo est : Chikita et je remercie : Mathias d'amuuuur and hunt pour mon profil. Il paraît que je ressemble à : jack falahee d'ailleurs, je joue aussi : personne pour l'instant.

Je suis né(e) le : 31 Octobre 1989 ce qui me fait donc : 27 ans. J'ai des origines : Anglaise et Irlandaises. Je travaille actuellement comme : Chasseur & médecin et je fais partie des : évolutionnistes. Je suis : Récemment séparé le coeur détruit par un crétin qui ne sait pas garder son pantalon en place. et j'ai un penchant pour : les femmes comme les hommes.

. :

MessageSujet: Aaron - Si l'amour est une chienne, t'es la plus grosse des salopes. Sam 6 Aoû - 23:16

Aaron Gabriel Blackthron
Un petit connard au bord de l'eau
Nom : Blackthorn. Un nom de famille qui, actuellement, ne veut plus dire grand-chose. Parents morts, heureusement, ton nom tu l’as légué à ton fils.
Prénom : Aaron, prénom que tu tiens de ton grand-père. Hommage à cet homme fort et charismatique, qui de ses mains a été faire la guerre à l’étranger. Considéré comme un héros, c’est un honneur pour toi de porter son prénom. Gabriel. Signification angélique, tu n’en as pourtant pas un. Héritage de ta mère nommée Gabriella, à présent c’est le seul héritage qu’il te reste d’elle.
Date de naissance : Tu es né le trente-et-un Octobre 1989, alors que le vent frappait brutalement les fenêtres de cet hôpital prêt à accueillir ce nouveau-né que tu étais.
Lieu de naissance : Né en Angleterre, cet endroit connu pour son thé et ses traditions que tu ne connais pourtant que très peu.
Âge : Tu viens d’entamer tes vingt-sept ans. Le temps file et pourtant, tu n’en as plus conscience. Voilà deux ans maintenant que les gâteaux ont cessés, que tu te bas pour vivre une année de plus, une semaine ou même un jour.
Origines : Né en Angleterre, ta mère t’a offert ce sang qui coule dans tes veines, alors que ton père, lui, t’a sans nuls doutes donné une part de la belle Islande.
Nationalité : Britannique malgré les nombreuses années à marcher sur le sol américain.
Statut matrimoniale : Récemment séparé face à une trahison douloureuse, tu as également été fiancé durant trois ans. Union qui donna naissance à ton fils, Jonathan. A présent, tu es célibataire, le cœur en miette.
Orientation Sexuelle : Depuis toujours tu connais ton attirance pour les filles, comme pour les hommes. Bien que tu n’ailles eu qu’une seule relation masculine.

Métier : Autrefois étudiant en médecine, tu es à présent chasseur et médecin dans ton groupe d'évolutionniste. Car contre toute attente et sans réellement le vouloir, tu t’es vu devenir le leader de plusieurs personnes qui vivent à l’extérieur des Barricades, comme toi.
Compétences : Il s’avère que tu es un excellent leader. Toujours à l’écoute des autres, tu sais prendre les décisions qui s’imposes quand c’est nécessaire. Chasseur, tu manies les armes blanches très facilement. Ayant fait des études de médecine avant les attaques, tu es l’un des médecins du groupe quand on te le demande.
Faiblesses : Tu es un homme qui, malgré les apparences, n’est pas vraiment sûre de lui. Tu ne sais absolument pas cuisiner et, encore moins bricoler. Si tu sais manier les armes blanches, les armes à feux ne te mette pas vraiment à l’aise.
Groupe sanguin : Malheureusement pour toi, tu es o négatif.
Particularités : Tu possèdes deux grosses cicatrices dans le dos, une sur les abdominaux mais également une morsure sur l’avant-bras. En plus de ça, tu es également atteins de la troisième mutation et ça commence doucement à influer sur ta petite personne.
Groupe : Les Évolutionnistes.
Réflexions
Comment vis-tu la mutation des animaux? Qu'elles sont tes opinions à ce sujet?
Comment tu vis la mutation des animaux ? Disons que depuis que tu t’es fait attaquer par tes deux chiens, tu vis très mal la situation. Autrefois amoureux des animaux, tu avais même pensé devenir vétérinaire avant de te diriger vers la médecine humaine. De ce fait, voir les animaux tuer tout ce qui bouge, mais surtout, voir tes proches mourir est loin d’être une chose que tu apprécies. Pour toi, les hommes sont responsables à cent pour cent de ce retournement de situation. A force de se prendre pour dieu, les humains en payent le prix fort et malheureusement, même les innocents sont compris dans le lot. Tu aurais juste aimer ne pas infliger ce monde à ton fils, le faire vivre dans un univers sécurisant et non pas aussi dangereux.

As-tu perdu des êtres proches lors des premières attaques? Comment le vis-tu?
Comme tout le monde, oui. Quand les attaques ont commencé tu as été retrouver ton ex-fiancée ainsi que ton fils, pour les protéger. Heureusement, ceux-ci étaient encore en vie. Malheureusement, en arrivant chez toi, tu retrouvas tes parents morts en train de se faire manger par un lion. Tu ne doutes pas que beaucoup de tes amis sont également morts, ainsi que le reste de ta famille – notamment ta grand-mère, ainsi que ton demi frère -. Ils te manquent tous autant qu’ils sont. Souvent, tu repenses à eux avec la mort dans l’âme, la gorge serrée, une boule au ventre. Tu le vis mal, mais au final, tu continues à avancer que ce soit pour Ludivine ou encore pour ton fils, Jonathan. Tu te dois d’être fort pour eux et de vivre en pensant au futur et non pas au passé.

Quelles sont tes opinions sur Alpha Global? Es-tu pour ou contre l'éradication des animaux?
Alpha Global…A tes yeux c’est une grosse merde. C’est à cause d’eux que vous en êtes là, le pire, c’est qu’ils ne sont même pas capables d’arranger les choses. Un vaccin ? Tes fesses oui. Ils ne contrôlent plus rien, jouant avec la génétique alors qu’ils ne savent faire que des conneries. Ils sont à tes yeux ceux qui devraient être éradiquer, des crétins infinis que tu ne portes absolument pas dans ton cœur. Pour ce qui est des animaux, tu es sincèrement partagé. Vu la situation actuelle tu n’es pas sûr qu’un vaccin soit possible, surtout pas avec l’apparition d’animaux capables de choses étranges. Mais, au final, tu ne perds pas espoir. Les animaux étaient là avant les hommes, puis, les humains sont en soient des animaux…Tu es partagé entre l’envie de te battre pour ta survie, gagner ta place sur terre et l’envie de voir la menace disparaître.

Humaniste, Naturaliste, Indécis ou Évolutionniste. Pourquoi ce choix?
Pourquoi ce choix ? Tu n’y as jamais réellement songé. Déjà, le fait de vivre dans cette nouvelle communauté, entouré de barricades et sans cesse sous surveillance militaire ça te déplait fortement. Ensuite, le fait que les humanistes et les naturalistes fraternises avec Alpha Global te donne vraiment des hauts cœurs. Les animaux ont évolué, dans ta logique il faut faire pareil. Si un vaccin n’est pas trouvé, il vous faudra vivre parmi eux et trouver des solutions. De ce fait, tu t’es simplement orienté vers une existence en dehors de toutes lois gouvernementales. Sans vraiment le prévoir, tu t’es retrouvé à la tête d’un groupe. A présent, on vous nomme les évolutionnistes et ça te parait correct. Alors vous vous évolués dehors, eux, s’enferme dans une vie qui n’a plus rien de normale.
Personnalité

Frustration. Blessure profonde et ancrée en toi depuis bien des années. Tu as sans cesses manqué de cette attention paternel, bien trop couvé par l'instinct maternelle. Toujours à vouloir attirer l'attention de ce père dont tu ne fais pas la fierté, tu as toujours espéré être à la hauteur de ses attentes, en vain. De part ce fait, cette frustration c'est très vite révélée être une blessure fort douloureuse. Blessure qui ne cesse de te tirailler de l'intérieur, alors que ce manque évident continue de s’accroître au fil des années. Franchise. Si la vie t’a apprise quelque chose, c’est bien que la franchise peut-être une bonne chose mais également une mauvaise. Pourtant, qu’importe ce que les autres en penses, toi, tu préfères dire ce que tu penses. Les mots sont aussi blessants que les actes, d’une cruauté parfois inadmissibles. Néanmoins, ceux-ci peuvent également être source de délivrance et tu en es parfaitement conscient. Parfois trop dur dans tes phrases, dans tes émotions, tu as du mal à contenir ce flot de mots qui sort brusquement d’entre tes lèvres. Belles paroles, faux semblants. Tu es un beau parleur, jouant avec les mots tel un diplomate promit à une belle et grande carrière. Les mots sont une arme redoutable, tu en es conscient et tu en joues. Trouvant toujours quoi dire, comment tourner une phrase banale en déclaration enflammée. Tu animes les foules lorsque tu prends la parole, laissant celles-ci s'immerger dans tes dires. Tu pourrais certes faire penser que tu es sur de toi, peut-être arrogant, mais il n'en est rien. Tu cultive l'art des mots, car au final, sans cette arme beaucoup d'hommes tombent dans l'oubli... Fierté. Le dos droit, la tête haute. Tu es un jeune homme fier dans l'âme, alors que tu sembles avoir un égo fragile presque touchable du bout des doigts. Cette fierté est souvent mise en péril par ton entourage, alors que ceux-ci ne voient en toi qu'un jeune homme aux allures bien trop mystérieuses. De part cette fierté tu es d'une grande susceptibilité, car l'un ne va généralement pas sans l'autre. Comme un tout unique, un seul instrument caractériel. Tu prends vite la mouche, ne le laissant pourtant rien paraître, te contentant de sourire face aux réflexions désobligeantes. Un sourire en coin qui semble dire tellement de chose, alors que ton regard s'animera de milles et une émotions. Tu transpire de ce charisme qui fait de toi un aimant à personnes, alors que celles-ci sembles irrémédiablement attirées par toi. Ce qui, parfois, t'es extrêmement pesant.  Distance. Souvent entouré, souvent étouffé, tu n'en reste pas moins un jeune homme distant sentimentalement comme physiquement. Toujours sur tes gardes, ton regard semble enclin à percer à jour ceux que tu fréquentes. Tu refuses de t'attacher plus que nécessaire, de te dévoiler entièrement à un ami ou à un autre. Gardant ce jardin secret fermé à double tour, préférant vivre dans le déni, peut-être. Tu es pourtant un jeune homme entier, c'est ce qui te fait radicalement peur. Quand tu te donne c'est à cent pour cent et il n'y a simplement pas de demi-mesure. Pas avec toi. Loyauté. Pour toi, la loyauté est une chose importante, un trait de caractère que tu admire chez ceux qui le porte, tout comme toi. Tu ne trahiras jamais un de tes amis proches, ne supportant pas non plus la trahison à ton égard. Tu es prêt à tout pour aider les tiens, les soutenir si le besoin ce fait ressentir. Car tu es ainsi. Parfois bien trop présent pour les tiens, mais ils savent qu'ils peuvent sans nuls doutes compter sur toi. Ami fidèle, amour loyal. Tu as le coeur aussi vaste qu'un océan, aussi tourmenté qu'une tempête animée par un ciel sombre et pluvieux. Rancunier. Car oui, autant ta loyauté n'a pas de limites, autant quand tu te sens trahi il est impossible de faire machine arrière. Tu changes alors radicalement de comportement envers ceux qui t'étaient autrefois proche, devenant plus sombre, plus distant, voir sournois et méchant. Car oui, tes airs angéliques peuvent cacher une personnalité très brutale et ténébreuse. Quand tu n'aimes pas quelqu'un c'est entièrement. Impulsivité. Tu es un jeune homme qui, comme le vent, peut réagir avec une brutalité hors du commun. Caresse légère, caresse violente, tu réagis au quart de tour sans pouvoir contrôler tes émotions. Ta colère prend souvent le dessus, quand ton cœur se fait violence. Tu n’aimes pas en arriver aux mains, malheureusement, dans certaines circonstances tu n’arrives pas à retenir tes gestes. Tes émotions sont maitresses chez toi, ton cœur dicte tes pas. Amoureux. Le cœur brisé, l’âme en peine, tu avances dans ce flot de sentiments qui déchaînent bien trop en toi. Trahi par l’homme que tu as aimé plus que de raison, tu ne sembles pas pouvoir te relever. Rampant sur le sol tel une âme en peine, ton regard n’exprime plus rien que de la simple amertume bestiale. Père. Dans la vie tu as hériter d’une chose merveilleuse, l’instinct paternel que tu offres sans conséquences à ton fils, Jonathan. Il est ta vie, ton roc, celui pour qui tu te bas jour et nuit. Ton cœur lui appartiendra à tout jamais. Présent à chaque minute pour lui, tu mettrais ta vie en parenthèse pour passer du temps à ses côtés.
Tics & manies
Tics, manies & anecdotes Tu as été amoureux deux fois dans ton existence. Une fois de Ludivine qui est devenue la mère de ton enfant, une fois de Mathias qui lui était simplement l’homme de ta vie. Autant la rupture avec Ludivine se passa très bien, autant celle avec Mathias fut violente et douloureuse. Encore maintenant tu n’arrives pas à te relever, te plongeant dans le travail pour essayer d’oublier cette douleur cuisante qui te martyrise l’âme. » Tu as tendance à vite être à fleur de peau pour le moment. Si tu ne fonds pas en larme devant les autres, tu te laisses aller quand tu es seul ou isolé. Tu ne sais pour qu’elle raison, mais tu sembles totalement perdre pieds depuis deux semaines. Mathias y est pour beaucoup, mais le fait est que quelque chose ne va pas chez toi et tu en es conscient. Le souci, c’est que tu n’arrives pas à savoir quoi. » Tu passes souvent ta main dans tes cheveux quand tu es nerveux, ou encore, tu te mords la lèvre inférieure quand tu es mal à l’aise. C’est un signe assez distinctif chez toi, ainsi, beaucoup peuvent savoir dans quel état d’esprit tu te trouves habituellement. » Quand tu n’es pas pris par les obligations de ton groupe, tu passes le plus clair de ton temps avec ton fils, Jonathan ou encore avec Ludivine. Autrefois tu aurais cherché à avoir des moments privilégiés avec Mathias, mais n’étant plus avec tu tentes de combler ce manque par d’autres moyens. De ce fait, tu évites également ton ex le plus possible, car dès que tu croises son regard tu te sens sombrer dans des abysses bien sombres.  » Tu t’entraînes énormément au combat, essayant de garder la forme. Pour toi, savoir te battre est primordiale, d’ailleurs, même si Jonathan n’a que quatre ans tu essayes déjà de l’initier à cet art.  » Tu es du genre à ne pas dormir énormément, comme si ton corps n’avait pas besoin de huit heures de sommeil. Non, toi tu dors généralement deux-trois heures et c’est largement assez. D’ailleurs, tu es souvent de garde pour tenir à l’œil les issues de ton QG, prenant soin de prendre le relais des autres si tu les sens trop fatigués.  » Tu joues très bien du piano et heureusement pour toi, il y en a un dans une des salles de ton QG. Tu as pris soin de le faire réparer par un des bricoleurs et, à présent, tu aimes en jouer pour te détendre et t’évader dans un univers plus calme et plus sain.   »La plupart du temps tu es dehors en train de chasser, ou encore, dans l’infirmerie en train de soigner un quelconque blesser. Pour toi, la survie est une chose de primordiale. Autant tu ne sais pas pister les animaux, autant tu sais très bien les tuer ce qui en soit est un gros avantage.  » Tu étais autrefois un accro à la caféine, malheureusement, de nos jours le café se fait vraiment rare et ça te manque cruellement. De temps en temps ton équipe en trouve dans les restes de la ville et, ce jour-là, c’est comme si les anges tombaient du ciel à tes yeux.   » Tu avais pris l’habitude de t’endormir auprès de ton ex petit ami, à présent, dormir seul est assez compliqué et ça te donne la nausée. La solitude tu n’as jamais aimé ça, encore moins quand tu n’es pas près de lui. En peu de temps, le brun à prit une place bien trop importante dans ta vie et te retrouver sans lui est une épreuve brutale.  » Tu es un leader dans l’âme et tu l’assumes. Tu sais ce que tu veux et surtout quand tu le veux. N’étant pas d’une grande patience, il te faut tous tout de suite et ce sans cérémonies.   » Ludivine et toi êtes toujours très proches malgré votre rupture il y a plusieurs années. Relation très fusionnelle et amicale, tu ne ressens plus de sentiments pour elle mais juste une profonde affection. Sans elle, tu ne te vois plus avancer. Elle est ta meilleure amie, ta confidente et la mère de ton enfant. En gros, elle a également une grande place dans ton existence. D’ailleurs, depuis ta rupture tu vas souvent te réfugier dans son lit pour dormir avec elle et Jonathan.   » Habitude, manie, anecdote »Tu n’as pas beaucoup d’ennemis dans ta vie, mais ton plus gros est sans nuls doutes Samuel Sheppard. Tu le détestes au plus haut point pour avoir touché à Mathias, pour avoir osé couché avec en sachant qu’il était avec toi. Tu en veux également énormément à Mathias, même si il était bourré, pour toi ce n’est pas une excuse.  
Joueur
Pseudo : Chikitabana
Age : 25 ans, je suis une vieille de la vieille moi
Pays :La Belgique, ce pays ou il ne fait pas bon vivre -_-
Fréquence de connexion : Jamais, je laisse mes esclaves se charger des membres Non, tout les jours en général.
Où as-tu connu Zoophobie : Je ne sais plus, je pense que je suis celle qui a choppé l'idée de faire ce forum.
Comment le trouves-tu? : Moche, franchement KSS et Maxime elles sont merdés sur ce coup. Du boulot baclé!      
Un petit mot pour la fin? : Je suis une licorne  

Code:
<span class="pris">célébrité ━ <span class="p">Nom et prénom</span>
Fiche codée par KSS ©️ exclusivement pour zoophobie
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Fondatrice

. :

Je suis à Los Angeles depuis le : 22/07/2016 et j'ai déjà posté : 100 messages et gagné : 191 points. Sur le net mon pseudo est : Chikita et je remercie : Mathias d'amuuuur and hunt pour mon profil. Il paraît que je ressemble à : jack falahee d'ailleurs, je joue aussi : personne pour l'instant.

Je suis né(e) le : 31 Octobre 1989 ce qui me fait donc : 27 ans. J'ai des origines : Anglaise et Irlandaises. Je travaille actuellement comme : Chasseur & médecin et je fais partie des : évolutionnistes. Je suis : Récemment séparé le coeur détruit par un crétin qui ne sait pas garder son pantalon en place. et j'ai un penchant pour : les femmes comme les hommes.

. :

MessageSujet: Re: Aaron - Si l'amour est une chienne, t'es la plus grosse des salopes. Sam 6 Aoû - 23:17

Mon histoire...
Je t'aimais, je t'aime, je t'aimerais...
Il fait froid, trop froid et ce n’est pas pour te plaire. La nuit était tombée et tu avais enfilé tes gants et ta veste bleu foncé, essayant de trouver un peu de chaleur. Le QG est silencieux, beaucoup des habitants semblent s’être endormis ou en tout qu’à, ils essayent de trouver le sommeil. Toi, tu cherchais Mathias. Il était parti en ravitaillement, depuis, tu ne l’avais plus revu. Étrange, vous passiez peu de temps séparés, prenant soin de vous voir même l’espace d’un instant. Tu croises un des gardes du soir, t’arrêtant à ses côtés. « Tu as vu Mathias, je ne le trouve nulle part et je sais que sa patrouille est rentrée. » Il semble mal à l’aise, ce qui n’est pas logique. Tu as beau être le meneur de ce groupe, tu n’en restes pas moins un homme comme un autre. « Si…je l’ai vu rentrer dans la chambre de Samuel il y a quelques temps. » Tu attrapes une boule dans la gorge. Que faisait-il avec Samuel ? Se foutait-il te de gueule ? Il faut dire que Sam et toi ce n’est pas le grand amour, loin de là. Tu le remercie vaguement, le regard sombre, avant de traverser tout le QG pour atteindre ton objectif. Tu ne prends pas la peine de frapper, ne t’attendant pas à tomber sur une telle scène. Tu ouvres la porte calmement, prêt à parler quand tu te figes. Devant toi se déroule une scène que tu n’aurais pas imaginé, pas venant de ton petit ami, de l’homme que tu fréquentais depuis plus d’un an et demi. Ils étaient là, sous la fine couverture, nus et complètement…emboîtés. Tu restes immobile l’espace d’un instant, la respiration coupée. Ils ne t’ont pas remarqué. Pas étonnant, tu n’as pas fait grands bruits, puis, ils ont l’air occupés. « Tu te fou de ma gueule ! » T’as crié sans vraiment t’en rendre compte. Tu trembles sous la rage, t’as le cœur en miette et pourtant, au lieu de te jeter sur eux pour les massacrer tu recules d’un pas. Ton regard en dit long et tu n’entends pas les paroles de ton petit ami. Ton esprit se brouille et la douleur est bien trop cuisante. « Tes affaires seront devant la porte, t’as qu’à t’installer ici ! » Tu es froid, brutale et tu as l’impression de sombrer. Tu ne craqueras pas devant eux. Tu fuis la chambre, courant pratiquement vers la tienne. Tu entres et bloque celle-ci, te laissant glisser vers le sol alors que toute la peine du monde s’évacua enfin. T’étais détruit.

***

Tu es resté enfermé dans ta chambre durant des heures, laissant les larmes inonder tes joues sans pouvoir t’arrêter. Tu avais balancer ses affaires dans le couloir sans grande délicatesse, la mort dans l’âme. Comment avait-il pu te faire ça ? Tu pensais que vous étiez « heureux », autant que vous puissiez l’être dans un tel monde. Couché dans ton lit, tu avais prétexté être malade mais bien sûr, la nouvelle de votre rupture avait déjà fait le tour du campement grâce à Samuel. Un frappement sourd résonne à ta porte et tu ne réponds pas, fixant le mur, les yeux rouges. « Aaron, c’est Ludivine, je peux entrer ? » Tu gardes une fois de plus le silence, te recroquevillant un peu plus sur toi-même. La porte s’ouvre et tu entends deux personnes entrer, dont une qui saute brusquement sur toi. Ton fils, Jonathan. Tu souris alors, essayant de cacher ta peine. « Papa, pourquoi tu pleures ? » Tu sens une nouvelle fois ton cœur se serrer. Jonathan a toujours été fort réceptif aux émotions des autres, la preuve en est une fois de plus. Tu passes une main dans ses cheveux et il vient se blottir contre toi, alors que ton ex, elle, vient se coucher à tes côtés. Tu vois dans ses yeux qu’elle s’inquiète et tu murmures simplement un. « ça va, je vais bien. » Elle sourit tristement. « Non Aaron, ça ne va pas et c’est normal. » Elle vient te prendre dans ses bras, se blottissant contre toi et votre fils. Vous vous étiez rencontrés bien avant ce bordel. Autrefois fiancés, vous aviez rompu en toute amitié alors que Jonathan avait deux ans. Fusionnels, amitié sincère, douce affection, il ne s’agissait pas d’amour. Et, une fois de plus, tu t’effondre contre elle, serrant les deux contre toi. « Pourquoi il a fait ça…ça fait…je ne sais pas… » « Mal ? Aaron, tu l’aimes, c’est logique. ». Non, tu ne voulais pas souffrir, pas pour lui, pas après ce qu’il avait fait. Tu n’avais aimé que deux personnes dans ta vie. Ludivine et Mathias, il était le seul à t’avoir lâchement brisé le cœur.

***

Une semaine. Une semaine que tu évitais soigneusement Mathias et la douleur qui te rongeait, te tuant à petit feu. Tu n’es plus le même sans lui, c’est comme si ton monde c’était écroulé. Certes, tu ne le montre pas forcément, mais le vide intense est bel et bien là. T’es fou de rage, une fois de plus. La cause ? Samuel. Il a encore fait le con durant une mission, ne pensant qu’à sa gueule, mettant les autres en danger. Quand ça t’était revenu aux oreilles, tu n’avais pas hésité. Fonçant droit vers le jeune homme, il n’a pas le temps de te voir venir que tu lui colles un poing dans la gueule. « Espèce de connard ! T’es qu’un putain de poids lourd ! » Tu vois Samuel s’élancer vers toi, pourtant, plusieurs personnes s’interposent entre vous alors que tu laisses éclater ta colère. Ton regard se tourne alors vers Mathias, qui lui, observait la scène. Déjà, tu n’as plus qu’une envie, partir pour t’éloigner de ses deux cons. « Aaron, laisses tomber il n’en vaut pas la peine. » Ton meilleur ami presse ton bras et tu serres les dents, plantant ton regard droit dans celui de ton ennemi. Ouai, il n’en valait pas la peine, mais le tuer te ferait tellement du bien !
Fiche codée par KSS © exclusivement pour zoophobie

_________________


Broken just man.
   
Revenir en haut Aller en bas

Aaron - Si l'amour est une chienne, t'es la plus grosse des salopes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'état civil :: Carte d'identité :: ➸ Bienvenue sur Zoophobie !-