AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Saphyra Drenas - In a smoke filled room

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Admin

. :

Je suis à Los Angeles depuis le : 22/07/2016 et j'ai déjà posté : 32 messages et gagné : 95 points. Sur le net mon pseudo est : Skriff et je remercie : moi-même pour mon profil. Il paraît que je ressemble à : Jodelle Ferland Je suis né(e) le : 9 Octobre 1994 ce qui me fait donc : 21 ans Je travaille actuellement comme : ingénieure et je fais partie des : Naturalistes Je suis : célibataire et j'ai un penchant pour : les garçons

. :

MessageSujet: Saphyra Drenas - In a smoke filled room Dim 14 Aoû - 20:02

Saphyra Drenas
And then we kiss and his lips turn into sand
Nom : Drenas.
Prénom : Saphyra.
Date de naissance : 9 octobre 1990.
Lieu de naissance : Los Angeles.
Âge : 25 ans.
Origines : Canadiennes par Maman, Américaines par Papa.
Nationalité : Américaine.
Statut matrimonial : Célibataire. Mais ça n'a pas toujours été le cas.
Orientation Sexuelle : Bisexuelle avec penchant hétéro.

Métier : Ingénieure, mécanicienne, tout ce qui touche à l'électronique un peu.
Compétences : Intelligente, astucieuse et créative, elle a un talent inné avec tout ce qui concerne les systèmes mécaniques et électriques. C'est une ingénieure n'ayant pas terminé sa formation à cause des récents événements mais qui n'en a pas non plus tellement besoin. Elle sait bien viser avec une arme à feu mais elle a si peur d'en faire usage que ça ne lui sert pas à grand-chose. Elle est aussi bonne cuisinière et diplomate, ainsi qu'assez agile.
Faiblesses : Tout ce qui touche au sport et au combat physique : mettez un coup de poing à Saphyra, elle tombe dans les pommes. Sans exagération. C'est une petite nature qui panique à la vue des animaux agressifs. Ne supporte pas non plus les conflits et les cadavres.
Groupe sanguin : AB-.
Particularités : Elle a une grande cicatrice de griffure sur le ventre qui, avec de l'imagination, pourrait rappeler un M. Elle a aussi les cheveux teints dans une teinte bleu/vert.
Groupe : Naturalistes
Réflexions
Comment vis-tu la mutation des animaux? Quelles sont tes opinions à ce sujet?
Je ne comprends pas comment on a pu en arriver là. Tout est allé si vite, tout a dégénéré à une vitesse affolante, et… Même si on a essayé de limiter les dégâts, on n’a rien pu faire. Parfois, j’ai l’impression d’être en train de rêver ; peut-être suis-je morte et ceci n’est qu’une sorte de purgatoire ? Quelque part, je pense que je préférerais ça que de me dire que c’est la réalité, le véritable monde… Me dire que tous ces gens que j’ai vu morts, tous ces corps, tous… Ils sont heureux, quelque part ailleurs. C’est naïf je sais, mais j’ai envie d’y croire. J’ai envie qu’on inverse la situation, qu’on sauve les animaux, car ce n’est absolument pas de leur faute s’ils sont devenus comme ça ! Je sais qu’ils ont fait des choses atroces, mais… C’est l’effet du mutagène, et j’ai espoir qu’on trouve une solution. Il doit bien y avoir un moyen, hein… ? Je veux me persuader qu’un jour, je réussirai à caresser la fourrure douce d’un chat sans qu’il n’essaye de m’arracher un doigt, comme quand j’étais toute petite...

As-tu perdu des êtres proches lors des premières attaques? Comment le vis-tu?
Ils sont tous partis. Un par un, ils… M’ont tous laissée. Je… Je n’ai rien pu faire pour les protéger et les aider, pas un seul. D’abord mes parents, puis mes amis, et pour finir, celui… Que j’aimais le plus au monde, m’a quittée lui aussi. Si je marche encore aujourd’hui, c’est un peu pour eux, pour me dire qu’ils ne sont pas morts pour rien. Ma plus grande crainte c’est qu’on disparaisse tous et que tous nos combats n’aient finalement servi à rien, qu’on ait juste détruit la Terre et rien de plus. Je… Ils me manquent, très souvent. C’est pour cela que je garde précieusement les souvenirs que j’ai de chacun d’entre eux, et je chéris les fragments de mémoire qui me reviennent de temps en temps. J’aimerais être apte à me reconstruire une véritable famille et à redémarrer un peu, un jour. Mais les gens n’aiment pas s’attacher, par ici. Ils ont toujours peur que celui auquel vous vous êtes nouvellement attaché meure brutalement du jour au lendemain. Je les comprends. Mais j’ai envie d’espérer...

Quelles sont tes opinions sur Alpha Global? Es-tu pour ou contre l'éradication des animaux?
Je les déteste mais je m’efforce de vivre avec eux en ville. Bien avant que tout cela ne commence, j’étais déjà contre eux. J’ai participé à de nombreux mouvement écologistes, vous savez ! J’avais envie de changer le monde et d’empêcher… Ce genre de catastrophes d’arriver. J’ai été tristement trop prévoyante. Nous voilà avec une véritable apocalypse causée par des hommes égoïstes et motivés par l’argent… Et dire qu’ils nous qualifiaient d’extrémistes et affirmaient que nous exagérions. Il suffit de voir le monde aujourd’hui ! Et maintenant ils veulent tuer tous les animaux à cause des erreurs qu’ils ont commises eux ? C’est une plaisanterie ?! Ils sont aussi victimes que nous !! Aussi longtemps que je vivrai, je me battrai contre eux, mon opinion ne changera pas ! Et un jour je trouverai un moyen de venger, autant humains qu’animaux, de ce qu’ils nous ont fait subir ! Ils ne s’en sortiraient pas comme ça, avec ou sans vaccin ! Ils sont les seuls et uniques responsables de ce qu’il nous arrive aujourd’hui ! Rien qu’à y penser, ça me met hors de moi.

Humaniste, Naturaliste, Indécis ou Évolutionniste. Pourquoi ce choix?
Je ne me voyais pas être autre part que les naturalistes, en fait… Être humaniste alors qu’ils sont tous du côté d’Alpha Global et qu’ils veulent tuer les animaux ? Jamais ! Pour les évolutionnistes, je dois avouer que ça m’a intéressée, mais… Survivre dehors, sans les hautes barrières de sécurité et le confort de Los Angeles, ça me fait surtout peur… Et puis, je ne survivrais pas bien longtemps, forte comme je suis. Il faut que je me fasse une raison : c’est impossible. Je ne pouvais pas non plus rester neutre, il fallait impérativement que je prenne position pour empêcher ces monstres de tuer les animaux à cause de leurs erreurs à eux ! Je me sens si bien chez les naturalistes. J’ai retrouvé quelques activistes de mes anciens mouvements écologistes et nous partageons beaucoup d’opinions communes. Bon, ils manquent un peu d’agressivité à mon goût, mais je ne regrette absolument pas d’être avec eux, c’est certain.
Personnalité
Aussi colorée que peuvent l’être ses cheveux, la personnalité de Saphyra rayonne et illumine les alentours. Personne extrêmement sociale, elle s’avance toujours vers les autres et va au devant d’eux pour leur proposer son aide, afin qu’elle se rende le plus utile possible. Elle aime faire plaisir et elle apprécie tout autant le fait de s’amuser, malgré les temps difficiles qu’ils traversent tous. L’amitié, et même, l’amour, sont des valeurs qui sont très importantes pour elle. Fidélité à toute épreuve, sens du sacrifice, soutien constant… La naïveté et l’idéalisme de la jeune femme transparaissent au travers du fait qu’elle accorde une très grande importance à tout cela, malgré le fait qu’ils ne soient clairement pas une priorité au vu de la situation actuelle. Elle rêve toujours de faire la rencontre qui sera un nouveau tournant dans sa vie, de pouvoir enfin oublier et passer à autre chose, même si elle sait que cela n’arrivera plus jamais, et qu’au fond d’elle, les regrets sont trop gros pour qu’elle puisse réellement tourner la page.

Elle est l’une des personnes les plus impulsives qu’il vous sera sans doute donné de rencontrer. Capable de passer du calme le plus profond à l'énervement le plus brutal en une paire de secondes, ses colères sont rares mais dévastatrices. Elle hurle, elle insulte, elle crache ses 4 vérités, elle griffe, elle mord, ce genre de choses. Lorsqu’elle se lâche complètement, elle est capable de faire tout et n’importe quoi ; heureusement que c’est extrêmement rare, sinon elle serait complètement invivable, étant sans doute plus dangereuse qu’un tigre lâché sur vous dans cet état. Heureusement, il n’y a que deux façons de l’énerver : contredire sciemment ses opinions et partir dans le sens opposé en l’ignorant, ou bien lui parler de sa famille, de son ancien petit ami, et faire pression dessus. Dans l’un comme l’autre cas, cela peut aller très vite, et malheureusement pour vous, elle est aussi extrêmement rancunière. Cependant, elle craint ses propres crises et, bien qu’elle n’arrive jamais à se maîtriser au final, fait de son mieux pour éviter d’entrer en éruption.

Elle est naïve et beaucoup trop idéaliste aux yeux de tous. Elle croit toujours à un happy ending malgré tout ce qui est arrivé, et est persuadée qu’il est possible de trouver une solution convenant à tout le monde, aveuglée par les rêves qu’elle partageait avec ceux qu’elle aimait. De temps en temps, lorsque le réalisme la frappe brutalement en plein visage, qu’elle reprend enfin conscience de ce qui l’entoure, alors elle devient soudainement plus froide, mathématique. Elle enfouit ses sentiments au fond d’elle pour essayer d’avoir une approche plus logique, mais lorsque l’espoir renaît dans son cœur, elle repart de plus belle, toujours plus lumineuse et sur-excitée. C’est une véritable enfant, mais quelque part, cela fait toujours du bien de voir des gens positifs et joyeux autour de soi, malgré les difficultés. Joueuse et taquine, elle apporte un baume au cœur à tous, même aux plus grognons.

Ses regrets concernant sa vie passée sont importants et même si elle a espoir de pouvoir vivre sans avoir la crainte de mourir aux griffes des animaux, elle sait qu’il ne s’agira que de pots cassés, maigrement recollés pour tenir ensemble. Sa famille lui manque cruellement, ses amis autant, et son ancien petit ami est une abysse à sentiments dans laquelle elle a tout perdu lorsqu’il est mort. Même si elle réussit à recommencer avec d’autres personnes, elle sait que ce ne sera plus jamais pareil et qu’elle aura toujours ce trou béant, ouvert en plein cœur de sa poitrine, grandissant et dévorant de plus en plus d’elle-même au fur et à mesure que l’absence et le manque se font plus vastes et anciens. Elle a peur de perdre ce qu’elle était et a encore plus peur d’oublier tout ce qu’ils ont fait pour elle. Elle se refuse à penser que leurs sacrifices respectifs ont été inutiles. Elle a besoin de les faire vivre au travers d’elle, et se bat, jour comme nuit, pour qu’ils ne soient pas morts en vain, qu’elle serve à quelque chose.
Tics & manies
Tics, manies & anecdotes Saphyra adore les clefs à molette et en a toujours au moins une sur elle. Dans son chez-elle, vous en trouverez des vingtaines, toutes uniques. » Les cheveux de Saphyra sont bruns initialement, comme en témoignent ses sourcils, et elle vous dira que "c'était la seule couleur qui ne lui allait pas". » Saphyra se gratte l'arrière de l'oreille quand elle est stressée ou inquiète. Quand elle panique, elle couine. Littéralement. » Saphyra est extrêmement tactile et aura une sale tendance à toujours bouger les bras dans tous les sens près de vous quand elle vous parlera. » Saphyra est une prude de niveau 46 mais si vous la mettez dans le bon état d'esprit, c'est l'inverse complet. » Saphyra trouve absolument dégoûtant les femmes qui se maquillent... Mais elle met du mascara. Cherchez l'erreur. » Au départ les cheveux de Saphyra étaient censés être verts, mais la coiffeuse s'est plantée sur la teinte et on n'a jamais pu la rattraper. »Elle se revendique bisexuelle simplement parce que "dans ce genre de mondes, faut pas faire la difficile".» Elle adore les animaux à fourrure, encore plus si elle est blanche. » Saphyra est très gourmande, son plat préféré étant le pudding au chocolat. Mais cela fait longtemps qu'elle n'y a plus eu droit. » A chaque fois qu'elle réussit quelque chose, elle ne peut résister à une soudaine et brutale envie de danser. Cela peut faire très peur. » Elle prend extrêmement soin de ses ongles bien qu'elle fasse un métier où on a tendance à les abîmer. Elle les veut toujours impeccables. Ils sont d'ailleurs pointus. » Saphyra n'aime pas le fait de ressembler aux autres et c'est pour cela qu'elle donne ou vend le moindre vêtement qu'elle voit quelqu'un d'autre porter. » Son sens le plus aiguisé est celui de l'odorat. Elle a une tendance à renifler tout autour d'elle quand elle repère une fragrance inhabituelle. » Elle déteste les serpents au point de devenir extrêmement agressive quand elle en voit un ; c'est le seul animal qu'elle attaquerait, fuyant les autres en général. » Il lui arrive parfois de se rappeler de phrases et souvenirs lointains d'un coup, ce qui peut lui causer un "plantage mental". » Quand elle est lancée sur des explications mécaniques, elle peut en parler pendant des heures même si son interlocuteur décroche totalement. » Elle est émerveillée comme une enfant dès qu'elle assiste à un événement inhabituel, et est passionnée par les créatures mythiques. » De temps en temps, le soir, seule dans son lit, elle pleure sans savoir pourquoi. »
Joueur
➤ Pseudo : Skriff
➤ Âge : 15 ans
➤ Pays : France
➤ Fréquence de connexion : Je ne me déconnecte jamais.
➤ Où as-tu connu Zoophobie : Pub RPG Design ! Le contexte et le projet m'ont immédiatement attrapé. J'ai craqué j'ai postulé pour un rôle d'admin.
➤ Comment le trouves-tu? : Tout simplement génial et splendide. Sérieusement, je ne regrette pas d'avoir postulé ! Me manque plus qu'à me montrer digne du rôle.
➤ Un petit mot pour la fin? : Pouet.

Code:
<span class="pris">Jodelle Ferland ━ <span class="p">Saphyra Drenas</span>
Fiche codée par KSS © exclusivement pour zoophobie
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Admin

. :

Je suis à Los Angeles depuis le : 22/07/2016 et j'ai déjà posté : 32 messages et gagné : 95 points. Sur le net mon pseudo est : Skriff et je remercie : moi-même pour mon profil. Il paraît que je ressemble à : Jodelle Ferland Je suis né(e) le : 9 Octobre 1994 ce qui me fait donc : 21 ans Je travaille actuellement comme : ingénieure et je fais partie des : Naturalistes Je suis : célibataire et j'ai un penchant pour : les garçons

. :

MessageSujet: Re: Saphyra Drenas - In a smoke filled room Dim 14 Aoû - 20:06

La fin du monde
He's face down on the pavement
La fin du monde n’est jamais facile à vivre, mais au moins, elle n’était pas seule dans cette épreuve. Même si les ursidés avaient ravagé sa demeure de Northeast et ôté les vies de ses parents ; même si ses amis avaient été tués par félins, canins, ou même insectes ; même si elle-même n’en pouvait plus de toutes ces souffrances, elle n’avait pas à se plaindre, car jamais, au grand jamais, Zack ne l’aurait laissée tomber. Il était toujours là, depuis le début. Depuis qu’ils s’étaient rencontrés dans ce mouvement de manifestation, depuis qu’ils s’étaient embrassés, depuis qu’ils avaient fait les 400 coups ensemble, depuis qu’elle lui avait offert, en lui en premier, sa plus tendre intimité… Il ne l’avait jamais quittée, il ne l’avait pas lâchée, malgré l’apocalypse, malgré la mort et la souffrance qui les entouraient. Elle pouvait compter sur lui, il la protégerait toujours. Et lui savait mieux que personne de quoi elle était capable pour le secourir, quoi qu’il advienne. C’était une évidence, un message qu’ils se faisaient passer juste en se regardant dans les yeux, une sorte de synchronisation de leurs cœurs qui faisaient qu’ils battaient au même rythme.

Ils avaient refusé de vivre dans le périmètre de sécurité, trouvant cela inacceptable d’être du côté d’Alpha Global, ceux qui leur avaient tout enlevé. Choisissant la voix difficile de la vie en solitaire, à l’aide d’un groupe composé de 4 autres survivants dont le père de Zack, ils avaient décidé de s’installer dans le grand manoir de celui-ci, du côté de Hollywood. Tout allait bien, malgré les difficultés quotidiennes ; ils vivèrent là durant plusieurs mois sans qu’aucun incident ne vienne troubler leur sorte de cocon tranquille, leur planque qui leur servait à imaginer des plans fous pour inverser la tendance et enfin retourner à la normale. Cet endroit de rêve, bâti sur des ruines à partir de ruines, c’était la seule maison qu’il lui restait, à Saphyra. Elle n’y était jamais sentie aussi heureuse que dans son vrai chez-elle, mais tant que celui qu’elle aimait était ici avec elle, elle n’avait de raison de ne pas être à l’aise. Il était tout pour elle, il était celui qui lui apportait sourires, espoirs, et rêves.

*****

Des brigands les avaient pris d’assaut. Ça s’était passé trop rapidement pour qu’ils réalisent comment et pourquoi, mais ils avaient apparemment suivi Saphyra, Zack et son père alors qu’ils rentraient d’une expédition pour ramener de la nourriture. Ils n’étaient armés que d’armes blanches, mais ce fut suffisant, avec l’aide de l’effet de surprise, pour les désarmer, et blesser gravement le père. Zack, entrant dans une rage qui était jusque là inconnue de la jeune femme, se libéra lui et ses proches, avant de leur hurler d’aller à l’intérieur du manoir, prendre tout ce qu’ils pouvaient et fuir. Elle ne voulut pas qu’il reste à les retenir, étant seul contre 3, mais il insista qu’il fallait quelqu’un pour les ralentir. De retour dans le manoir, ils réunirent leurs affaires, le père essayant de soigner sa blessure, sans qu’ils réalisent la fumée montant dans les pièces. Bientôt, à force de tousser, ils réalisèrent : les brigands avaient mis feu au bâtiment. Elle se rua à la fenêtre pour voir son amant être propulsé sur le sol par les hommes, visage au sol, pour ne plus bouger.

Elle ne bougea plus. Les hurlements paniqués de la femme, son amie, derrière elle, ne l’importunaient plus. Le regard inquisiteur du père de Zack, inquiet quant à l’état de son fils, ne l’affectait plus. Elle ne pouvait plus qu’être spectatrice, depuis le deuxième étage du manoir, du spectacle tragique de l’homme qu’elle aimait en train de mourir à petit feu. Elle vit les brigands s’approcher et le transpercer de plusieurs coups de couteaux, chacun étant comme une pointe qu’on enfonçait dans son propre cœur. La fumée emplissait la pièce de plus en plus, elle n’arrivait plus à respirer, elle avait l’impression de mourir ; manquait-elle d’air à cause de la scène à laquelle elle assistait, ou était-ce simplement parce que l’oxygène partait ? Ils n’avaient même pas pu se dire au revoir, même pas eu l’occasion de s’embrasser une dernière fois. Pourquoi les choses ne s’étaient-elles pas passées de façon plus romanesque ? Pourquoi n’avaient-ils pas pu mourir dans les bras l’un de l’autre, comme ils l’avaient espéré ?

Elle était seule, dans cette pièce, à présent, les autres étant partis depuis bien longtemps, cherchant sans doute un nouveau refuse. Elle était seule, dans sa vie, à présent, tout le monde l’ayant délaissé depuis bien longtemps, la quittant pour le paradis.

L’air lui manquait.

La vie lui manquait.

C'était la fin de son monde.
Fiche codée par KSS © exclusivement pour zoophobie
Revenir en haut Aller en bas

avatar

. :

Je suis à Los Angeles depuis le : 12/08/2016 et j'ai déjà posté : 4 messages et gagné : 35 points. Sur le net mon pseudo est : florissone et je remercie : Lucie452 pour mon profil. Il paraît que je ressemble à : Priyanka Chopra d'ailleurs, je joue aussi : personne pour l'instant.

Je suis né(e) le : 18 mars 1982 ce qui me fait donc : trente quatre ans. J'ai des origines : indiennes mais je suis américaine. Je travaille actuellement comme : zoologiste et je fais partie des : naturaliste. Je suis : divorcée et une mère absente.

MessageSujet: Re: Saphyra Drenas - In a smoke filled room Dim 14 Aoû - 20:37

J'aime trop ton vava jepassejustepourdireça et NATURALISTE
Je te dis pas bienvenue vue que tu es déjà chez toi ♥️
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Admin

. :

Je suis à Los Angeles depuis le : 22/07/2016 et j'ai déjà posté : 32 messages et gagné : 95 points. Sur le net mon pseudo est : Skriff et je remercie : moi-même pour mon profil. Il paraît que je ressemble à : Jodelle Ferland Je suis né(e) le : 9 Octobre 1994 ce qui me fait donc : 21 ans Je travaille actuellement comme : ingénieure et je fais partie des : Naturalistes Je suis : célibataire et j'ai un penchant pour : les garçons

. :

MessageSujet: Re: Saphyra Drenas - In a smoke filled room Dim 14 Aoû - 20:45

Coucou !

Merci beaucoup, j'ai mis longtemps à la trouver cette Jodelle mais maintenant je peux tellement plus m'en passer aaaah ! J'adore le choix de ton avatar aussi, d'ailleurs. Merci quand même de l'attention ! ^-^

J'ai terminé ma fiche du coup. Je suis assez content du résultat, même si ça aura tardé. ~

_________________
Tell the doctor what's become of me so you can analyse my dreams
And then we kiss and his lips turn into sand and the whole of him cascades through my hands making a castle on the floor then I'm alone again (Daughter, Smoke)
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Saphyra Drenas - In a smoke filled room

Revenir en haut Aller en bas

Saphyra Drenas - In a smoke filled room

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Room Arranger Free 3.26
» Ames Forced Perspective Room
» Barrel, tube, green room, etc...
» OK ARCHERY SMOKE
» Moulinet Casting Quantum Smoke SL 151 HPT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'état civil :: Carte d'identité :: ➸ Bienvenue sur Zoophobie !-